En novembre, Kennedy signe le National Security Action Memorandum 115, autorisant l'utilisation de défoliant[42],[43] ; il autorisait également, selon Richard Reeves[44] et Noam Chomsky[45], le recours au napalm pour détruire les récoltes et le couvert végétal. Sur grand écran, Les Bérets Verts, de Ray Kellogg et John Wayne, sort dès 1968. Les délégués de la RDVN et de l'État du Viêt Nam y rencontrèrent les délégations de la France, du Royaume-Uni, de l'Union soviétique, des États-Unis, de la république populaire de Chine et des deux États voisins, le royaume du Laos et le royaume du Cambodge, afin de discuter du futur de toutes les anciennes possessions françaises en Indochine. Après recueil et vérification des témoignages, les jurés découvrirent qu'au Nord les frappes aériennes de populations civiles, femmes, enfants et vieillards n'étaient pas simplement dues à une criminelle négligence, mais à un choix délibéré : "On le fait exprès"[107]. La dernière modification de cette page a été faite le 27 décembre 2020 à 11:20. En février 1968, la deuxième guerre d'Indochine (la première est celle qui opposa les communistes vietnamiens aux Français) arrive à un tournant avec une contre-offensive massive du Vietcong, l'« offensive du Têt » (du nom de la grande fête du Nouvel An vietnamien). Le 30 novembre 1961, le président américain John Fitzgerald Kennedy autorisa l’épandage aérien massif d’agents chimiques pour défolier la forêt primitive vietnamienne. Des hommes sillonnent une forêt, fusil à l’épaule, pendant une suffocante journée d’été, à la recherche de soldats vietnamiens. 10 oct. 2020 - Explorez le tableau « Guerre d'Indochine et du Vietnam » de Avousfrereshumains, auquel 685 utilisateurs de Pinterest sont abonnés. M. Ronald Reagan exalte la " noble cause " de la guerre du Vietnam. Cela devait aussi donner, selon le mot de Henry Kissinger, « l'intervalle nécessaire » au désengagement des troupes américaines. Le but de la vietnamisation était de permettre à l'armée de la RVN de tenir de mieux en mieux contre le FNL et l'armée de la RDVN, et surtout de ne plus faire subir autant de pertes à l'armée américaine. Ainsi, le risque que l’opinion publique le considère comme faible a permis le statu quo. Pour aller plus loin ♦ La Guerre du Viêt Nam, de John Prados (Perrin, 2015). La route de Saïgon était alors ouverte et rien n'arrêtera plus les troupes de l'Armée populaire vietnamienne. Deux escadrilles de B-26 et deux compagnies d'hélicoptères furent envoyées au Sud. D'autres universités prennent position contre la guerre, comme celle de Berkeley en Californie. De vastes régions du Sud-Viêt Nam furent déclarées Free fire zone c'est-à-dire que tous ceux qui y demeuraient étaient considérés comme des ennemis. Souvent traitée sous un angle manichéen, elle illustre au contraire une sorte de communion des adversaires dans la barbarie. Le nouveau gouvernement cambodgien, présidé par le général Lon Nol, savait très peu de choses de cette intervention surprise, décidée par la Maison Blanche en avril 1970[62]. Le 1er novembre, Ngô Đình Diệm, dictateur impopulaire, subit un coup d'État militaire autorisé par les Américains. La réunification du pays pourrait intervenir après des élections générales qui devaient être organisées dans un délai de deux ans (1956), et la constitution d'un gouvernement. Description en anglais. 12 oct. 2020 - Découvrez le tableau "Guerre du vietnam" de John philipps Cote sur Pinterest. Voir le documentaire. Le conflit décisif eut lieu au printemps 1954 avec la bataille de Diên Biên Phu. Du côté américain, on dénombre près de 60 000 morts et 350 000 blessés et mutilés. Même 40 ans après la fin de la guerre au Vietnam, les anciens soldats américains souffrent actuellement du syndrome de stress post-traumatique (TSPT) ou d’autres problèmes de santé mentale, selon une étude publiée dans JAMA Psychiatrie. Le Viêt Nam avait été colonisé par la France et faisait partie de la colonie de l'Indochine française. impulsés au XXe siècle et amplifiés avec l'expansion du communisme en Asie. Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire. Ce tribunal se voulait l'héritier de celui de Nuremberg même s'il n'en avait pas la même valeur juridique, du fait de l'absence de toute sanction prise contre des accusés dûment nommés. Citons encore Forrest Gump (1994) de Robert Zemeckis, Nous étions soldats (2002) avec Mel Gibson, ou encore Secours à l'aube (2006) de Werner Herzog. La fin de la guerre Une partie des réfugiés de 1975 était l’élite du régime de Saïgon partie en avion avec les derniers personnels américains[134]. En plus du problème prioritaire et urgent du ravitaillement résolu par Mme Nguyen Thi Binh, signataire des accords de paix de Paris au nom du Front national de libération du Sud Viêt Nam, il y eut le problème d’une « catastrophe sociologique » sans précédent pour une population rurale agglutinée dans des villes de garnison, depuis 1946, vivant d’une « économie des poubelles », des déchets des armées et des fournitures militaires dont le « marché aux voleurs » était célèbre, avec les drogues et la prostitution tout autour. Les États-Unis signalèrent également ne pas avoir été signataire des accords, ne reconnaissant pas par ailleurs la RDVN. Ce faisant, en dispersant ses forces, il commet une erreur stratégique tandis que la RDVN se préparait à frapper en force à l'endroit de son choix. Au début de la guerre vietnamienne, les manifestants sont surtout des étudiants des classes moyennes. Des millions de Vietnamiens sont morts des conséquences de la guerre. Bien qu'il soit incarcéré, Calley ne reçoit qu'une sentence légère à son procès en cour martiale en 1970 et est ensuite gracié par le président Richard Nixon. En effet, les autorités américaines refusent d’imposer une censure dès le départ, car les États-Unis n’étaient pas officiellement en guerre. La guerre du Vietnam a vu s'affronter le Nord-Vietnam, soutenu par le bloc communiste, et le Sud-Vietnam, soutenu par les États-Unis, qui interviennent militairement de 1965 à 1973. En 1967 deux sessions furent organisées, la première du 2 au 12 mai à Stockholm en Suède, la seconde du 28 novembre au 1er décembre à Roskilde au Danemark. Jusqu'ici l'opinion avait été affectée par les images de housses mortuaires contenant les corps des jeunes soldats ramenés au pays ; mais des images quotidiennes à la télévision montrant le conflit prouvaient l'enlisement, et des photos choquèrent plus encore ce public malmené sur la longueur. Voir plus d'idées sur le thème guerre du vietnam, guerre, vietnam. Après une quinzaine de jours de combat acharné, le président Thiệu démissionne le 21 avril et est remplacé par le vice-président Trần Văn Hương (en), lui-même remplacé par Dương Văn Minh le 28 avril, surnommé « Le Président de trois jours ». Un premier palmarès auquel il faut ajouter plusieurs films d'Oliver Stone, dont Platoon (1986). Quelques mois après, le nombre de contestataires ne fait que se multiplier et des centaines de vétérans de la guerre du Viêt Nam revenus au pays se joignent au mouvement anti-guerre. Ainsi, en 1974, D. Gareth Porter y a vu une manipulation du gouvernement de Saïgon qui n'a pas autorisé les journalistes à se rendre sur place. Initialement force armée du Việt Minh, elle devint celle de la République démocratique du Viêt Nam qui opérait au Nord Viêt Nam. Des crises internes secouent les deux blocs, ce qui favorise les mouvements de décolonisation impulsés au XXe siècle et amplifiés avec l'expansion du communisme en Asie. La première manifestation se déroula à Washington le 17 avril 1965 totalisant 20 000 personnes qui se rassemblèrent devant le monument de Washington. Il était en fait plus simple et justifiable de persuader l’opinion publique qu’il fallait défendre la Nation américaine plutôt que justifier une intervention dans une autre guerre civile[20]. Elle est cependant presque totalement aspirée par la corruption du gouvernement de la RVN et seule une petite partie alimentera effectivement l'effort de guerre. Seymour Hersh ajoute qu'il permit d'étendre son emploi à l'encontre de cibles civiles[46]. Le mouvement insurrectionnel du. Il y annonça conjointement le démarrage des pourparlers à Paris[61]. Cette théorie aura du succès et sera mise à l’avant pendant longtemps, car elle a permis d’expliquer d’une manière simple la situation complexe, de justifier une quelconque intervention en Asie du Sud-Est et d’accroitre, pour la population américaine, un sentiment de peur sur le développement du communisme[21]. Il est ainsi très difficile de s'accorder exactement sur ce qui doit compter comme « victime de guerre du Viêt Nam » ; des gens sont encore aujourd'hui tués par des sous-munitions non explosées et des mines, particulièrement les bombes à sous-munitions. Après la déconvenue du Viêt Nam, le commandement militaire américain considéra que les armées américaines n'étaient pas adaptées pour ce type de conflit et qu'il était nécessaire de se concentrer sur des guerres plus conventionnelles notamment en se préparant à l'affrontement contre l'Union soviétique. Le mouvement insurrectionnel du front national de libération (Viet Cong) n'est donc pas seulement idéologique, il est aussi structurel, conjoncturel et inévitable. Le président Kennedy, désirant inaugurer la détente avec Moscou, ordonna le retrait de 1 000 conseillers américains avant Noël 1963, mais il n'y eut jamais de volonté de retirer tous les soldats américains du Viêt Nam. Cependant, la paix n'est toujours pas garantie et le nouveau général nordiste prépare l'offensive finale qui vaincra la RVN. Simultanément, le Pentagone et le président Johnson prirent la décision d'engager les États-Unis dans la bataille terrestre au Sud avec pour ordre une mission offensive de « recherche et destruction » (search and destroy) afin d'écraser la rébellion. Début avril, la région de Saïgon est encerclée. La guerre du Viêt Nam faisait suite à la guerre d'Indochine. La guerre prend fin quand le Nord-Vietnam s'empare de Saïgon, la capitale du Sud. L'incident du Mayagüez au mois de mai 1975 au Cambodge est considéré comme la dernière bataille de la guerre du Viêt Nam et a opposé des combattants américains et khmers rouges. nécessaire]. Khe Sanh, South Vietnam: Marines duck as a Marine CH-46 Sea Knight helicopter runs the gauntlet of enemy fire to land at Khe Sanh. Mais le nouveau régime, dénué de stabilité politique comme de réel soutien populaire, s'avère tout aussi inefficace que Diêm face aux insurgés, ce qui décide les États-Unis, jusque là présents par le biais de conseillers militaires, à renforcer leur engagement. Origine du conflit : l’après-guerre d'Indochine, Contexte médiatique de l'entrée en guerre des États-Unis, Contexte de l'influence de l'opinion publique, Avant l'intervention massive américaine, les présidents Eisenhower à Johnson et l'opinion publique, Médias d'informations et de divertissement, 1955 : intervention des États-Unis dans le conflit vietnamien au Sud, 1964 : Les États-Unis s'engagent dans la guerre au Nord, 1965 : les États-Unis s'engagent dans la guerre terrestre au Sud, Offensive du Tết (nouvel an asiatique) de 1968 et désillusion de la population américaine, Guerre au centre des élections américaines, Nixon et son plan de désengagement progressif, Première tentative : l’offensive de Pâques (mars - octobre 1972), Deuxième tentative (décembre 1974 - février 1975), Troisième tentative : la prise des plateaux du centre (Tay Nguyen) - mars 1975, Crimes de guerre du Front National de Libération, Autres massacres américains et sud-coréens, Critiques européennes des bombardements américains, Pertes aériennes durant la guerre au Viêt Nam, Victoire du capitalisme sur le long terme, « incapacité à offrir la moindre solution praticable au problème de l'Indochine », « le fait désagréable que le communiste Ho Chi Minh est le personnage le plus fort et peut-être le plus compétent qui soit en Indochine et que toute solution proposée dont il serait exclu ne serait qu'un expédient à l'issue incertaine », « il n'existe à l'heure actuelle aucune base politique populaire pour le gouvernement du Sud-Vietnam. Mais ce massacre a été contesté. Deux personnes furent tuées et plus d'une centaine blessées. En 1963, le coup d'éclat des moines bouddhistes, en réaction aux années de discriminations policières envers la population bouddhiste, provoque une nouvelle crise au sein d'une guerre civile alors en voie d'apaisement. Même 40 ans après la fin de la guerre au Vietnam, les anciens soldats américains souffrent actuellement du syndrome de stress post-traumatique (TSPT) ou d’autres problèmes de santé mentale, selon une étude publiée dans JAMA Psychiatrie. Ce ministère est chargé de fournir les informations officielles à la presse via des conférences de presse quotidiennes qui sont devenues par la suite une des caractéristiques importantes de tout conflit. Le but était d'aider la RVN à mettre progressivement en place sa propre armée afin qu'elle puisse se défendre par ses propres moyens. Cependant, lorsque ces derniers sont entrés en guerre en 1955, la position des journalistes s’est nuancée et variait selon les étapes du conflit, les présidents au pouvoir ainsi que les stratégies concernant la diffusion de l’information. La guerre du Vietnam (1959-1975) hante peu les imaginaires contemporains. Pendant toute l'année 1966, les bombardements se poursuivirent sur le Viêt Nam du Nord. Les États-Unis créent en 1965 un ministère de l’Information indépendant des forces américaines au Viêt Nam, le Joint United State Public Affairs Office (JUSPAO) et ce, jusqu’en 1972[68]. En février 1968, cette deuxième guerre d’Indochine (après celle qui opposa les communistes vietnamiens aux Français) arrive à un tournant avec une contre-offensive massive du Vietcong, l’« offensive du Têt » (du nom de la grande fête du Nouvel An vietnamien). Les réfugiés de 1980 étaient de petites gens fuyant la troisième guerre d’Indochine et les difficultés économiques d’un pays dévasté par des guerres depuis 1946. Le 8 octobre, les deux parties s’accordent sur d'importantes concessions mutuelles. Dans les années 1980, des estimations américaines situent le nombre de victimes causées par la répression à l'exode après 1975 au-dessus du demi-million, dont 65 000 à 100 000 exécutions par le régime communiste, 150 000 à 175 000 prisonniers disparus, le reste étant des boat-people[92]. Guerre Du Vietnam Photographie Guerre Du Viêt Nam Marine Américaine Histoire D'amérique Usmc Machine De Guerre Corpsman Leslie Osterman gives water to a Marine, who looks to be wearing a religious medallion, suffering from heat exhaustion while on patrol in I Corps in Vietnam. Toutefois, certains hauts responsables américains voulaient se préparer à la guerre. Les causes Pour certains observateurs tels que Gérard Chaliand qui se rendit au Nord-Viet-Nam en octobre et novembre 1967, la résistance de la RDVN aux bombardements américains devait beaucoup à la voie marxiste choisie par le pays depuis le début des années 1950 : une voie tout à la fois nationale et sociale[124],[125]. Sur ce point, Ralph Schoenman, secrétaire de Bertrand Russel, rapporta que « Lord Russel jugeait cela inutile, comme s'il s'agissait de traîner en justice les Juifs du Ghetto de Varsovie pour leur soulèvement contre les nazis ». À la suite des incidents du golfe du Tonkin, les 2 et 3 août, le Congrès des États-Unis approuva la résolution du golfe du Tonkin le 7 août 1964, qui offrait au président Lyndon B. Johnson la possibilité de « prendre toutes mesures nécessaires pour faire échec au communisme ». Après le retrait des Etats-Unis, la guerre du Vietnam se termine officiellement en 1975 avec la capitulation du Saïgon face aux troupes du Nord-Vietnam. Considérée comme la première défaite militaire de l'histoire des États-Unis, cette guerre impliqua plus de 3,5 millions de jeunes américains envoyés au front entre 1965 et 1972. Pendant quatre ans, de 1955 à 1959, l'intervention étrangère au Vietnam se limite au soutien respectif des États-Unis avec ses alliés pour le Sud-Vietnam, et de l'URSS avec sa principale alliée, la Chine, pour le Nord-Vietnam. Pendant sa campagne, Nixon assura avoir un plan secret pour terminer la guerre. »[110]. Toujours selon lui, ce qui manqua aux Américains fut une « véritable réflexion sur le communisme ». Louisiane, États-Unis. Le 10 février, le FNL attaqua Quy Nhơn et provoqua la mort de 21 Américains. À partir de 1967, la médiatisation des guérillas et des pertes humaines secoue moralement le monde occidental et surtout les États-Unis. Trente-cinq années de guerre : 1940-1975, de Dennis Wainstock et Robert L. Miller (Nouveau Monde Éditions, 2017). Entre 1968 et 1975, 200 000 membres du FNL et soldats de la RDVN avaient fait défection. Cette séparation favorise un régime autoritaire au Sud-Vietnam incarné jusqu'en 1963 par le président Ngô Dinh Diêm. Finalement, devant le mouvement activiste croissant, le président Richard Nixon a déclaré en 1969 que peu importe les circonstances, il ne se laisserait jamais influencer par ce mouvement. En mai commencèrent les raids américains sur le Laos pour tenter de couper la Piste Hô Chi Minh. En 1980, Ronald Reagan avait axé sa campagne électorale intellectuelle sur la réhabilitation de la guerre la plus noble de l'histoire des États-Unis qu'était la guerre du Viêt Nam. Si un grand contingent américain est déployé dans ce pays, seul 10 à 25 % des troupes engagées ont réellement combattu. Pour comprendre la guerre du VietNam Để hiểu biết chiến tranh của VN Initialement force armée du Việt Minh, elle devint celle de la République démocratique du Viêt Nam qui opérait au Nord Viêt Nam. Les intenses bombardements américains sur le Cambodge contribuèrent au recrutement des combattants Khmers rouges parmi les paysans victimes de ces raids. Dans un but de ne pas se faire traiter de faible par la population, les médias et l’opposition républicaine, il a fait augmenter l’effort de guerre au Vietnam[22]. L'étude a des implications pour les soins futurs des anciens combattants des guerres de l'Irak et de l'Afghanistan. Les effets de la médiatisation de la guerre du Viêt Nam jouent énormément alors qu'affluent au pays des photos d'envoyés spéciaux que l'administration ne sait comment contrer. 2 avr. La plus grande conséquence sur le développement sud-est asiatique est le fait que les plus grands « cerveaux » du Viêt Nam (le Viêt Nam était très développé avant la guerre) aient fui aux États-Unis avec les Américains, aient été décimés/envoyés dans des camps de rééducation par les communistes. Dès la fin de 1955, face à un pouvoir de plus en plus despotique, d'anciens éléments du Viet Minh reprirent le maquis dans le sud et des troubles armés se déclenchèrent au centre Viêt Nam dans la province de Quang Ngai en 1957. Souvent traitée sous un angle manichéen, elle illustre au contraire une sorte de communion des adversaires dans la barbarie. Malgré cette escalade militaire et son intensité opérationnelle (27 000 ratissages et 60 000 sorties aériennes) en 1962, l'activité du FNL ne faiblit pas. L'ARVN perd 3 000 soldats. Parmi les cinéastes influençant cette image figurent entre autres Stanley Kubrick, Michael Cimino, Francis Ford Coppola et Oliver Stone, vétéran du Viêt Nam au sein de la 25e division d'infanterie, qui réalisera une trilogie sur ce conflit avec les films Platoon, Né un 4 juillet et Entre ciel et terre. En 1960, le nombre des bases américaines s'élevait à 57 et plus de 2 000 opérations de « ratissage » étaient effectuées par les troupes de Diệm conduites par des officiers américains. Lyndon B. Johnson franchit une nouvelle étape le 13 du même mois en ordonnant des raids aériens plus étendus sur le Nord (Opération Rolling Thunder). Voici les pertes des aéronefs des forces armées des États-Unis. Celles-ci entraînent la perte du soutien populaire de la population américaine lors de la guerre du Viêt Nam[71]. Ce mouvement subi une double critique concernant le rôle des médias dans la guerre. En juin, le général Nguyễn Văn Thiệu fut nommé chef de l'État par un comité militaire avec le général Nguyễn Cao Kỳ comme Premier ministre. Deux bataillons de missiles sol-air Hawk furent installés sur la base de Da Nang très proche de la frontière de la RDVN. Elle se déroula après la … Il décompta juste dans la masse des milliers de victimes présumées du FNL, quelques exécutions par des guérilleros isolés, pendant l'occupation de Hue, d'adversaires du FNL qui tiraient pour refuser de se rendre ; puis des victimes de tueries perpétrées contre des civils par le FNL et les Nord - Vietnamiens, en fin de bataille pour se venger de leur défaite[97]. Au Sud (l'État du Viêt Nam), sous la pression américaine, la France nomma Ngô Đình Diệm comme chef de gouvernement en juillet 1954 (sous la présidence de l'empereur Bao Dai). L'administration Nixon va plus loin encore en décidant quelque chose que n'avait pas osé entreprendre l'Équipe Johnson malgré les conseils pressants de militaires. La guerre Cambodge - Viêt Nam est un conflit armé ayant opposé, entre décembre 1978 et janvier 1979, le Viêt Nam au Kampuchéa démocratique, le régime politique installé au Cambodge par les Khmers rouges.La guerre est précédée d'accrochages le long des frontières terrestres et maritimes des deux pays entre 1975 et 1977, pouvant impliquer des formations de la taille d'une division. Cependant, les films des années 60 restent tout de même très propagandistes en voulant créer un sentiment de peur chez l’auditoire concernant les communistes ou tout autre ennemi des États-Unis[27]. James Petras et Robert Rhodes ou John Pilger, autres auteurs « anti-impérialistes », considèrent cependant qu'au long terme la victoire vietnamienne a été une victoire à la Pyrrhus, le coût humain de la guerre étant exorbitant pour le Viêt Nam et les États-Unis reprenant selon eux leur contrôle « impérialiste » sur tous les pays même les plus nationalistes, après la chute du communisme, et « recolonisant » le Viêt Nam[123]. Hué (l'ancienne cité impériale) tombe le 25 mars, puis Đà Nẵng (la seconde cité du Việt Nam) le 2 avril. La politique de renforcement a été créée par le congrès américain après la guerre du Vietnam. En novembre 1966 des personnalités telles que Bertrand Russel, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Laurent Schwartz, Gisèle Halimi se concertèrent pour constituer un tribunal d'opinion, le tribunal Russell, que le premier présidait. Le coup porté à la campagne de Johnson, combiné à d'autres facteurs, le menèrent à annoncer le retrait de sa candidature, lors d'un discours télévisé surprise le 31 mars. Sur les 46 852 soldats australiens qui ont participé à la guerre du Viêt Nam, 492 ont été tués et 2 398 ont été blessés[réf. En décembre 1965, les effectifs américains étaient de 185 000 hommes. Une grande majorité d'Américains eut le sentiment d'avoir été trompée et la victoire semblait désormais impossible[52]. En 1972, la proportion tombe à 2 400 combattants réels sur 49 000 (4,8 %)[51]. La guerre du Vietnam en fera un usage massif et deviendra la plus grande guerre chimique de l’Histoire de l’humanité. L'empereur Bao Dai, replacé sur le trône par les Japonais, abdiqua pour devenir conseiller suprême du premier gouvernement de la nouvelle république démocratique du Viêt Nam (RDVN), dont l'indépendance fut déclarée à Hanoï le 2 septembre 1945. En décembre 1974, les troupes de la RDVN font une nouvelle tentative en envahissant la province de Phuoc Long (en) depuis le Cambodge. Lorsque l'année précédente le 4 avril 1967 Martin Luther King se décida à "briser le silence" par une contestation radicale de cette guerre, il avouait implicitement un retard qui lui pesait. Aidées d'un important appui aérien américain, elles repousseront ensuite les nordistes entre juin et octobre. À l’heure où la justice se penche sur les impacts dramatiques des épandages chimiques de l’agent orange menés par les États-Unis durant la guerre du Vietnam (1960-1975), regard sur une guerre de libération dont les conséquences sanitaires et environnementales sont toujours d’actualité. De son côté, la Maison-Blanche s'abstint d'écouter les conseils des faucons qui à Washington et Saïgon réclamaient un minage du port nord-vietnamien d'Haïphong[58]. Par. Les bombardements restèrent pourtant secrets. La guerre génère le plus fort mouvement anti-guerre de l'histoire des États-Unis, mettant fin à la conscription. Le budget de la Défense de ce pays a atteint un maximum de 9,5 % de leur PIB durant cette période[116]. Les étudiants américains s’insurgent contre la guerre du Viêt Nam.

Château De Vogüé Horaires, Expo Gare Lausanne, Automnales Oullins 2020, Radio 100/100 Pau Frequence, Plan De Bordeaux Avec Tram, Humour Anniversaire Homme, Flashcards Aliments Anglais, Friends Episodes Youtube,

Categories: Non classé

Related Posts

Non classé

Stage de Pâques – Linkebeek Parade

En raison de la crise sanitaire que nous traversons actuellement et de l’impossibilité de prévoir les mesures qui seront encore en vigueur au-delà du 3 avril, nous avons pris la décision d’annuler le stage de Read more…

Non classé

Corona Virus & Hockey ?

Texte clubs virus Corona Suite à l’éclosion du virus COVID19 et au fait que de nouvelles sources d’infection ont désormais été détectées dans des pays voisins, plus particulièrement en Italie (nord), une destination de sports Read more…

Non classé

Tous les Matchs au LHC de ce dimanche 16 février sont annulés… à cause de la tempête.

Suite à une décision communale. Tous les Matchs au LHC de ce dimanche 16 février sont annulés… à cause de la tempête. 🚧🌨💨